Frankenstein, où le mythe Oedipien revisité

Frankenstein

J’ai assisté hier avec quelques bons amis à la superbe mise en scène de « Frankenstein », dans les ruines de l’abbaye de Villers la Ville.

Je n’en rajouterai pas sur les nombreuses critiques positives quand à la prestation théâtrale et surtout scénique (j’ai vraiment apprécié et recommande à chacun de s’y précipiter tant qu’il reste des places). Par contre, quelques réflexions mythologiques ont envahi mon esprit et je remercie mes partenaires d’un soir d’avoir surenchéri sur certains de mes fantasmes… Continuer la lecture de Frankenstein, où le mythe Oedipien revisité

En Ontario… Canoë dans le parc Algonquin

Une idée pour un séjour « nature » absolu pendant trois jours ? Partez dans un des parcs de l’Ontario pour une randonnée en autonomie, avec votre Canoë, votre tente, vos provisions…

Nous avons préparé notre « aventure » avec Algonquin Outfitters, qui se sont révélé une organisation parfaite, d’une gentillesse et une serviabilité hors pair. Avant le départ, un responsable de notre équipée nous donne un briefing de près d’une heure, nous présentant tout le matériel qu’ils ont préparé pour nous: Canoë, blocs de transports pour la voiture et pagaies, bien entendu, mais aussi la tente et le matériel de camping, puis aussi les différents repas, regroupés dans des sacs clairement labellisés par jour et par repas.

Ensuite, l’apprentissage du portage et de l’amarrage du Canoë sur le toit de la voiture, car le départ se fait à 25 Km de leur dépôt. Et nous voilà parti.

Il faut encore se présenter à un point de lancement où des Rangers nous réservent des zones où nous pourrons dormir lors de nos deux nuits loin du monde civilisé. Ici s’arrêtent les couvertures GSM et radio. Et commence le silence. Pas de bateaux motorisés ici, uniquement des embarcations à énergie douce, principalement canoës et kayaks.

Il faut apprendre à charger le canoë pour qu’il soit aussi équilibré que possible, et puis monter dedans en manquant bien entendu de tomber à l’eau. Mais ensuite… c’est parti pour trois jours de calme et de solitude. Ne pas oublier le répulsif pour moustique (en juillet, il nous mangent dès que l’on met pied à terre) ni les tablettes désinfectantes pour l’eau (adieu l’eau en bouteille, celle des lacs fait parfaitement l’affaire, après traitement à l’aquatab et « aromatisation » avec l’un des sachets de poudres magiques reçus au départ.

Pour l’ambiance et le reste, à vous de voir les photos de l’album ci-dessus…