Cette fois, nous sommes partis (ou presque)… mon vieux Milou !

 

IMAG0573

Ca y est: le pas décisif, le point de non retour du projet est franchi… Nous voilà propriétaire de la « Caisse » à partir de laquelle va se construire notre camping car.
Un Fiat Ducato 2.3 Multijet de 120 CV, datant de 2010 et avec seulement 49.000 km au compteur.

Dans la dernière ligne droite, il était resté en compétition avec un Renault Master, lui aussi de 2010, de 125 CV et avec 85.000 km. Mieux équipé, et avec deux sièges installés dans la cabine, il tenait la corde avant les dernières mesures.

Mais le départage s’est fait sur la base de:

  1. Le Master a eut au moins un incident sérieux nécessitant le remplacement d’une porte arrière;
  2. Il est plus étroit de 10 cm (et ça veut dire un lit de maximum 180 cm de long au lieu de 190 pour le Ducato) et plus court de 10 cm aussi, soit un demi mètre carré de moins au total, ce qui compte dans une aussi petite surface;
  3. Les 3 places du Ducato jouent en sa faveur pour le court terme: plus de place pour rouler aussi longtemps qu’une vraie banquette camping-car n’est pas installée à l’arrière (gros investissement de 3.000 euros);
  4. Beaucoup plus de pièces adaptées pour le Ducato qui équipe 80% des camping cars actuels que pour le Master, en perte de vitesse sur le marché;
  5. Et bien entendu, finalement les 40.000 km de moins roulés par le Ducato.

Les options supplémentaires du Master ne justifiaient pas de changer d’avis. La seule qui aurait pu me faire bouger aurait été la présence d’un cruise control – qui va me manquer dans un cas comme dans l’autre. Mais ils sont rares sur ce genre d’engin.

Livraison attendue, samedi prochain 17 mai. il restera alors deux mois et une semaine pour l’équiper « a minima » et pouvoir partir cet été, aussi bien à Samoëns qu’en Grèce…

Publié par

Dominique Foucart

Enseignant (Sciences Economiques, Sciences Humaines, Langues Modernes) dans l'enseignement secondaire général et technologique. Curieux de tout, avec souvent une opinion assez tranchée, mais amoureux des débats (surtout lorsque je pense avoir raison...), et conscient de la vanité d'avoir raison.