J2: de Rupt sur Moselle à Samoëns

A la boulangerie du village, une loterie est organisée lors de l’achat de baguettes. Et j’ai gagné… une baguette ! (sur un bon que j’ai généreusement offert à mon voisin teuton, puisque nous étions en partance).

Traversée des Vosges et du Jura par la route des vins et des Ballons. Plus nous avançons, plus le ciel se couvre. Nous arrivons encore à manger au sec, à hauteur de Besain. Mais au fait, c’est où Besain ? Et comment sommes nous arrivés là ? Mystère des GPS, lorsque l’on combine de nouvelles informations comme « type de véhicule : motorhome » et « autoroutes : éviter si possible »…

P1090356

Pour les fans: enfin (après 2 jours quand même !) des photos de nourriture…

P1090359
Elle est pas bonne la salade de Besain (Salade iceberg, Munster, Jambon Forêt Noire, petit chèvre frais…)

Nous traversons une région que nous connaissions un peu, par des routes que nous ne connaissons pas du tout. Et cela finit par paraître long.

Surtout qu’une fois le repas de midi bouclé, une pluie de plus en plus franche se met à tomber, et que c’est sous des trombes d’eau que nous arrivons à Samoëns.

Le débarquement ne se fait d’ailleurs pas sans encombre, entre les oublis dans le camping car et les achats de dernière minute au magasin.

Et cette fois-ci, c’est une fuite que je suspectais qui se révèle : j’avais repéré quelques gouttes sur le bord de la douche lors d’une averse précédente. Cette fois c’est bien confirmé, je vais pouvoir vider une nouvelle seringue de SIKA autour du lanterneau de douche. Pas de panique, mais encore faut-il qu’il fasse un peu sec pour cela… et ça risque donc d’attendre au moins jusque mercredi, vu les prévisions météo.

Publié par

Dominique Foucart

Enseignant (Sciences Economiques, Sciences Humaines, Langues Modernes) dans l'enseignement secondaire général et technologique. Curieux de tout, avec souvent une opinion assez tranchée, mais amoureux des débats (surtout lorsque je pense avoir raison...), et conscient de la vanité d'avoir raison.