Ce qu’il est grand temps que la « forteresse europe » entende…

Après avoir ouvert ses frontières aux riches, l’Europe ne cesse depuis des décennies de tenter de les fermer aux démunis. A ceux de l’intérieur comme à ceux de l’extérieur.

Et elle ne cesse de faire le constat que ces barricades qu’elle met devant sa porte n’empêchent aucun migrant (intérieur ou extérieur) d’arriver. Sans voir que l’énergie et les moyens consacrés à la construction de ces barrières inutiles pourraient être utilisés à favoriser l’intégration de ces migrants.

Fatou Diome exprime cela avec une justesse et une franchise qu’il est grand temps que nous écoutions